LE MONDE ET MOI

Contrat local d'éducation artistique / 2022

COMMANDITAIRES : DRAC Hauts-de-France, Communauté de Communes du Pays du Clermontois, en partenariat avec le CAL de Clermont de l'Oise.
PUBLICS CIBLÉS : tous publics.
DURÉE : 16 semaines.

_
Quand nous avons pris connaissance de l’appel à candidature pour ce projet autour du thème « Le monde et moi », nous avons d’abord imaginé comment Atlas, titan de la mythologie grecque, y aurait répondu.

 

Il y a fort à parier qu’il aurait insisté sur le caractère écrasant de la relation qu’il entretient au monde. « Le monde et lui », c’est une histoire de cou tordu, de dos broyé et de cervicales en charpie… Car le monde est (trop) vaste, (trop) gros, (trop) lourd et se mesurer à lui peut être angoissant: d’autant plus pour nous humains, qui ne sommes pas des titans !

Nous avons donc imaginé quantité de moyens détournés pour ramener le monde a une échelle permettant aux habitants du Clermontois de se confronter à lui : les différents dispositifs imaginés vous sont présentés ci-dessous.

lemondeetmoi-03_edited_edited.jpg

Omar portant le monde (extrait du poster réalisé avec les élèves de l'école maternelle de Mouy).

____
ATLAS

Classe de maternelle de l’école Pierre et Marie Curie (Mouy). 

Porter le monde, ce n’est pas si compliqué, surtout si l’on s’adonne au photomontage… Après un atelier d’expression corporelle où nous avons convié des enfants de 4 à 6 ans à faire semblant de porter des choses plus ou moins lourdes, nous avons pris chacun d’entre eux en photos. Ils ont ensuite dessiné leur planète et l’ont collée sur leur dos.

 

Et voilà comment un tout petit enfant peut avoir la même force qu’un titan.  

L’atelier a abouti à la publication d’un poster édité à 100 exemplaires. 

 
____
NINJA WARRIOR

Une classe de 6ème du collège Cousteau (Breuil-le-Vert) & une classe de 5ème du collège Fernel (Clermont de l’Oise).

Nous avons proposé à deux classes de collégiens de s’affronter dans un combat digne des plus grands héros. Pour ce faire ils ont imaginé des défis et ont dû y répondre, par la seule puissance de leur imagination :

- Comment convaincre un requin de devenir végétarien ?

- Comment faire avancer la science sans rien inventer ?

- Et comment réaliser une œuvre d’art représentant Napoléon, sur un glacier et uniquement avec les pieds ?

 

Tous les défis ont été relevés, et ont été restitués sous la forme d’un dépliant édité à 500 exemplaires.

 
____
TOP CHEF

Une classe d’école primaire (Mérard), un groupe d’adolescents (MJC de Mouy) et un groupe d’adolescents déficients visuels (collège Fernel, Clermont de l’Oise).

De quels ingrédients aurions nous besoin pour créer un monde qui soit 100% accueillant ? Et pour créer un monde 100% catastrophique ? Et un monde 100% mystérieux ?

 

Des enfants et des adolescents ont créé leurs propres recettes et sont devenus les créateurs les plus puissant que l’univers ait jamais connus : des créateurs de mondes !

 

Ces ateliers ont donné lieu à la conception d’un carnet de recettes, édité à 250 exemplaires.

 
____
LES ALIENS VIENNENT DE CHEZ NOUS

Un groupe d’adolescents, au sein de leur atelier de création plastique au CAL.

Après avoir étudié la manière dont sont créés les extraterrestres dans les films de science-fiction et constaté qu’ils combinent différents éléments de choses que l’on trouve sur notre propre planète, les adolescents ont fabriqués leurs propres modèles.

 
____
ABÉCÉDAIRE DU MONDE DES JEUNES ET DES ANCIENS

Une classe de CM1 (école de Breuil-le-Sec) et un groupe de personnes âgées de la résidence des Aillots (Breuil-le-Sec).

Deux groupes, deux générations : des enfants et des personnes âgées de 75 à 93 ans. Chacun de ces groupes a conçu un abécédaire composé de 26 mots soigneusement choisis pour qu’ils reflètent leur monde. Deux groupes, deux abécédaires radicalement différents.

 

Ce double-abécédaire a donné lieu à la fabrication d’un dépliant édité à 500 exemplaires.

 
____
LE MONDE & EUX

Une classe de 4ème du collège Cousteau (Breuil-le-Vert).

Nous avons proposé à une classe d’adolescents un atelier d’écriture durant lequel ils ont parlé de leur relation au monde comme s’il s’agissait d’une relation d’amour ou d’amitié : une relation forte où il y a du bon, et du moins bon…

 

À partir des idées qui ont émergé, nous avons écrit une série de textes mettant en scène des personnages fictifs :

  • Il y a Emilie, qui entretient une relation à distance avec le Monde, sur les réseaux sociaux ;

  • Il y a Sofia, dont l’ami prénommé le Monde a été diagnostiqué par les experts comme étant bipolaire ;

  • Ou encore Max, qui fugue de chez lui pour une soirée pyjama, dans la chambre du Monde.

Un recueil de texte a été édité à 250 exemplaires.